Marie Martine Bédard

Accueil

En bref...

Marie Martine est une auteure-compositrice et interprète qui vient de se remettre au monde. En tant que figure musicale émergente de la scène musicale obscure montréalaise des années 80 et du début des années 90, elle a vu des années d’efforts se court-circuiter par une belle matinée de juillet. Proie d’un prédateur sexuel récidiviste peu de temps après avoir donné naissance à son premier fils elle met fin à toutes ses activités musicales. En 2009, elle amorce sa renaissance  en retournant aux études avec le célèbre Berklee College of Music. En 2014, elle obtient un premier certificat en guitare et en 2018 son baccalauréat « Bachelor Degree of Professional Studies in Songwriting ». Parallèlement, elle a préparé un projet d’album musical,  9Hippocampes, dédié à toutes les survivantes et les survivants.  Elle compte réaliser cet album avec Jean-François Lemieux en deux versions distinctes soit en français et en anglais. L'album 9Hippocampes fait parti de sa démarche artistique multidisciplinaire plus large, Hippocampe

 

 

 

 

 

Captivée par la singularité et la beauté du cheval de mer et l’extraordinaire force des survivantes, Marie Martine a peint des parallèles entre l’hippocampe du cerveau et le cheval de mer pendant sa propre démarche personnelle en tant que survivante.  D’ailleurs, doit-on rappeler que l’hippocampe du cerveau se nomme ainsi à cause de sa forme semblable au cheval de mer.

"La ressemblance dépasse la forme de ce poisson singulier", dit-elle. "Parlons des métaphores, les unes après les autres, elles me sont apparues et m’ont permis d’expliquer la vie des survivantes et des survivants après le viol, et ce à travers mon art."

Son prochain album musical « 9 » a pour but de sensibiliser le public au viol, aux stigmates et de contribuer à rendre les gens plus empathiques envers la cause des survivants.

« Les gens doivent apprendre à vivre respectueusement et en harmonie avec les survivants malgré leur fragilité, il y a de la beauté dans tout », explique M Martine Bédard.